+33 6 31 63 96 83

L’email marketing peut être un canal très rentable s’il est bien utilisé, mais peut également être une perte de temps si comme beaucoup de TPE / PME vous faites l’une des 3 erreurs ci-dessous. Cet article vous expliquera comment éviter ces erreurs et enfin rendre ce canal (très) rentable !

L’email marketing : un canal toujours aussi rentable.

Cet article se destine aux petites entreprises ayant déjà un système d’email marketing mis en place. Néanmoins, il est bon de rappeler à quel point il ne faut pas négliger ce canal du fait de son retour sur investissement très intéressant.

D’après une étude d’Email Marketing Gold, l’email marketing a un retour sur investissement moyen de 3800%. Ce qui veut dire que pour 1€ investit, 40€ peuvent être attendu en retour.

email marketing

De plus, 83% des entreprises utilisant l’email marketing déclaraient que son ROI était supérieur aux autres formes de marketing, d’après une étude d’Adobe et Valtech.

Pourtant, certains marketeurs et gérants d’entreprise s’obstinent à penser que l’email marketing est mort. C’est faux, il est simplement devenu plus compliqué à mettre à profit car les utilisateurs sont de plus en plus noyés de mail, et donc plus exigeants.

Erreur N°1 : Ne pas savoir ce qu’attendent vos abonnés.

C’est un principe de base pour toute actions marketing, vous devez vous mettre dans la peau de vos clients pour savoir ce qu’ils aimeraient avoir de vous. 

Appliqué à l’email marketing, vous devez comprendre pourquoi les abonnés de votre liste email s’y sont abonnés ! Pour recevoir une / des promotions, du contenu sur l’utilisation de votre produit, des actus liées à votre univers…

Plus vous saurez précisement ce qu’attendent vos abonnés, plus ils seront impatients de recevoir vos emails. 

Il est très probable qu’ils ne veulent pas tous recevoir le même contenu, dans ce cas, segmentez-les en fonction de ce critère avec votre outils de mailing (Mailchimp, SendinBlue…). Vos taux d’ouverture seront encore meilleurs car vous serez encore plus pertinent avec chaque profil. 

Comment procéder ?

Faites simple.

Mettez-vous dans leur peau pour avoir des hypothèses de ce qu’ils peuvent attendre de vous, puis demandez-leur directement en mentionnant vos hypothèses (par mail ou en face-à-face).

Ainsi, ils pourront les confirmer et/ou vous apporter d’autres idées de contenu auxquelles vous n’aviez pas pensé.

Erreur N°2 : Des objets qui ne donnent pas envie.

L’objet d’un mail est, à l’instar des miniatures Youtube ou l’affiche d’un film, un élément capital qui peut faire partir une grande partie de vos abonnés. Vous devez donc y faire très attention.

Nous allons vous donner deux méthodes pour rédiger des objets qui donnent envie d’ouvrir votre email. Il en existe d’autres, mais celles-ci sont particulièrement efficaces.

1. Résoudre le problème spécifique d’une audience spécifique.

En réalité cette approche est universelle, c’est-à-dire que vous devriez l’avoir dès la création de votre offre.

Enfin, revenons à notre objet. Ici vous devez utiliser vos connaissances sur vos clients, pour savoir quels sont leurs vrais problèmes et leur apporter une vraie réponse avec le contenu de votre email (c’est bien sûr indispensable).

Voyons quelques exemples :

– Réussir (enfin) vos passements de jambes.

– Ne plus rater sa crème pâtissière quand on est débutant.

– Pour les nouveaux télétravailleurs au bureau désorganisé.

Cette technique est particulièrement efficace si vous avez une très bonne connaissance de vos clients. En ciblant un vrai problème, vous êtes quasiment assuré qu’ils ouvriront votre email.

 

2. Posez une question les concernant.

Cette méthode est effectivement liée à la première, mais dérivée sous une nouvelle forme qui est terriblement efficace.

Vous allez ici poser une question que votre audience se pose déjà ou pourrait se poser dans un futur proche. Puis y répondre réellement avec la suite de votre email.

Par exemple :

– L’auto-hypnose vous fera-t-elle vraiment arrêter de fumer ?

– Quelles provenances éviter pour acheter une voiture ?

– Comment segmenter une audience sur Mailchimp ?

 

Vous pouvez bien sûr utiliser les deux méthodes ci-dessus en même temps. De plus, nous vous conseillons d’analyser les objets de vos emails ayant le moins et le plus fonctionnés, essayez de savoir qui du fond ou de la forme pose problème, puis corrigez le tir.

Erreur N°3 : N’envoyer que des emails commerciaux.

En tant que TPE ou PME, vous pouvez (devez !) profiter de votre dimension réduite pour créer une relation de proximité avec vos abonnés et clients, chose qu’Amazon ne peut pas faire, par exemple.

Pourtant, la plupart des petites entreprises ne profitent pas de cette opportunité et n’envoient des emails que pour satisfaire un objectif commercial direct. 

N’ayez pas cette approche. Ajoutez entre deux emails commerciaux un email plus amical, moins « corporate », mais tout en respectant la règle qui consiste à n’envoyer que ce que vos abonnés aimeraient lire. 

N’hésitez donc pas à partager vos coulisses, ce que les consommateurs n’ont pas l’habitude de voir. Montrez votre personnalité et/ou celle de votre entreprise.

Vos abonnés seront bien plus engagé avec une marque chaleureuse et avenante qu’avec une marque froide et purement commerciale.

Bien sûr, c’est assez compliqué à mettre en place au début mais ne soyez pas frileux, attendez le bon moment puis envoyez un email de ce type. Continuez et attendez les premiers retours de vos abonnés, ils devraient sans difficulté être positifs !

LA solution pour choisir la bonne agence.

 

Besoin d’une refonte ? Max-Agency vous crée gratuitement une nouvelle page d’accueil.

Ensuite, vous nous choisissez ou non pour la refonte de votre site !